Créatif et hypersensible : faire face à la critique

27 juillet 2019

Temps de lecture : 3 minutes

Créatif et hypersensible : faire face à la critique

Les personnes créatives sont souvent connues pour être hypersensibles. Pour l'être moi-même, je suis la première à dire que cette sensibilité m'a aidé dans le processus de création. Mais cette hypersensibilité peut se révéler être un fardeau. J'ai très longtemps mal vécu la critique. Je t'explique comment gérer la critique quand on est hypersensible : pour mener sereinement ton aventure créative.

Es-tu hypersensible ?

Tu es probablement hypersensible si :

  • tu es souvent à fleur de peau,
  • tu as tendance à pleurer à chaude larme pendant les films,
  • la musique a un effet de dingue,
  • tu t'émerveilles devant la moindre manifestation de la nature,
  • tu es attaché aux valeurs morales, à la justice...etc

Si tu as encore des doutes, tu peux réaliser le test sur le site Psychologie.com.

Etape 1 : Ne jamais réagir à chaud

C'est plus facile à dire à faire, mais c'est nécessaire. Il est important de prendre du recul par rapport aux mots qui ont été dits. Cette critique n'est pas forcément négative, mais la manière vous aura peut être remuer. Il faut laisser accepter l'émotion, la laisser retomber pour pouvoir revenir sur la critique avec un esprit plus apaisé. J'ai pendant longtemps été le pantin de mes émotions. La moindre critique provoquait la dégringolade émotionnelle. Avec du recul, du temps et de la pratique, on apprend à dissocier les paroles des émotions. L'émotion n'est pas forcément liée à la critique elle-même mais à retour de flamme due à une expérience précédente.

Etape 2 : de quel type critique s'agit-t-il ?

Selon le type de critique, on ne va pas aborder la même approche quant à la gestion. Les critiques, qu'elle soient constructives ou à l'inverse destructrices, peuvent être positives ou négatives. Une critique négative n'est pas forcément destructeur.  Elle peut au contraire te permettre d'améliorer ton travail. Il est très important d'être à l'écoute et de connaître les motivations. Si la critique n'apporte aucune valeur ajoutée à ton travail artistique, il ne vaut pas la peine d'être retenu. Tu dois agir comme un videur en boîte de nuit quant aux critiques qui ont le droit de pénétrer. Tu dois créer ce filtre qui va retenir les critiques qui ne t'apportent rien.

Etape 3 : comprendre les motivations

Chercher les motivations qui se cachent derrière la critique. La critique qu'elle soit constructive ou destructrice ont toujours des motivations : bienveillantes pour le cas des critiques constructives et malveillantes pour les critiques destructrices. Chaque critique doit te permettre de grandir et de progresser dans ton aventure créative. Les critiques constructives doivent te permettre de progresser dans ta technique, et les critiques destructives doivent t'aider à te créer un bouclier protecteur.

Etape 4 : prendre du recul

Qu'elle soit positive ou négative, il ne faut jamais prendre une critique personnellement. Il faut rester le plus neutre possible, et pour un hypersensible l'exercice est de taille. On a souvent l'impression que c'est impossible. C'est difficile certes, mais pas impossible. Une critique reste qu'une réaction à un travail. Ta personne ne résume pas à ton travail artistique (même s'il est le reflet de ta personnalité).

Etape 5 : se créer un bouclier protecteur

Dans le cas de critiques destructrices, il est nécessaire de se créer un bouclier protecteur. Il faut prendre de la distance avec ces mots parfois très blessant. On voit souvent ce genre de critiques aggressives sur les réseaux sociaux. Les gens se croient tout permis et n'hésite pas à être extrêmes dans leur manière de s'exprimer. Ils oublient que derrière chaque création, c'est une personne qui a mis toute son énergie et tout son coeur. Au final, ais de la pitié pour ces gens qui sont trop frustrés par la vie et qui ressentent le besoin de faire le mal autour d'eux.

En résumé

L'hypersensibilité n'est pas une fatalité, bien au contraire ! Elle peut être un formidable atout pour ta créativité. Il faut apprendre à se connaître, savoir ce qui déclenche ces émotions parfois difficiles à gérer. Faire ce travail va te permettre de prendre du recul par rapport à ce qui t'es dit et à ne pas les prendre pour toi. Soit ton propre allié !

Maral Sabbagh

A propos de Maral Sabbagh

J'aime la création sous toutes ses formes et partager cela avec les autres. Tu peux me retrouver sur tes réseaux sociaux favoris.