Loisirs créatifs : que faire quand on est fauché ?

08 septembre 2019

Temps de lecture : 4 minutes

Loisirs créatifs : que faire quand on est fauché ?

Qui dit rentrée, dit nouvelles résolutions. Tu souhaites sûrement profiter de ce moment pour t'adonner à un nouveau loisir créatif. Mais le porte-monnaie a quand même bien souffert des vacances. Aujourd'hui, je t'explique comment débuter ton activité créative en respectant ton budget.

Etape 1 : quel loisir créatif ?

Il faut que tu définisses précisément ton loisir créatif. Si tu souhaites faire de la photo, il faut que tu précise vers quel type de photos tu t'orientes. Le coût du matériel pour la photo de nature n'est pas le même que pour les portraits.

Trouver quelque chose c'est bien, mais il faut savoir pourquoi. Fais une liste des raisons qui te pousses cette activité plutôt qu'une autre. L'effet de mode est rarement un bon motif pour débuter ce genre d'activités car il faudra que tu tiennes sur la durée. Et ces raisons là peuvent être un reminder lorsque tu seras dans cette phase de creux créatif.

En fonction de la réponse précédente, il faut aussi que tu évalues à quel point tu es prêt à t'investir. Cela se quantifie par le temps consacré et l'argent investi. Si tu souhaites pratiquer ce loisir occasionnellement ou quotidiennement, les montants investis seront plus ou moins justifiés.

Etape 2 : définir le matériel indispensable

Quels sont les outils qui sont INDISPENSABLES à ton loisir. Il faut bien faire la différence entre ce qui est nécessaire et ce qui ne l'est pas. Pour commencer, il est préférable de voir petit et d'investir au fur et à mesure.

Tu peux faire deux colonnes :

  1. "ce dont j'ai besoin" : pour t'aider à te lancer dans ce loisir créatif,
  2. "ce que j'aimerais": pour te motiver dans ta pratique.  

Si tu laisses ton émotionnel guider des achats, tu risqueras d'avoir des regrets par la suite. Cette réflexion est importante car elle va te permettre de faire des achats raisonnés.  

Etape 3 : où acheter son matériel ?

En fonction du loisir créatif, le montant investi sera différent. Et pour du matériel coûteux, il est préférable de se tourner vers le marché de l'occasion. Par exemple, si t souhaites commencer la photographie, tu peux trouver de très bons réflex à des prix acceptables.

Tu peux te tourner notamment vers :

  • Les enseignes de revente de matériel d'occasion : l'avantage principal est la vente de produits d'occasion sous garantie.
  • Les sites spécialisés (marketplaces) de type Le Bon Coin, Ebay, ...etc : ces sites sont très bien mais attention aux arnaques. Il faut être très prudent quant aux prix trop allèchants.
  • Les brocantes : spécialisées ou pas, ce sont des endroits où on trouve du matériel à prix dérisoire. Tu peux également négocier le prix avec les vendeurs. L'inconvénient c'est qu'il faut s'y connaître pour pouvoir acheter.
  • Les Emmaüs : si t'aimes chiner, tu peux trouver de très belles choses dans les Emmaüs. Il ne faut pas forcément y aller  avec une idée précise car l'offre dépend des dons. Pour ma part, cela faisait un moment que je cherchais du matériel argentique et j'ai déniché un  kit complet à 25. - CHF !

Pour des loisirs créatifs manuels, je recommande qualité à la quantité.  Pour l'aquarelle, il vaut mieux avoir un très bon pinceau aquarelle qu'un kit de 20 pinceaux de mauvaise qualité.

Laisse-toi le temps de tester cette activité créative avant d'investir plus d'argent. Si ce loisir te plaît investi dans du matériel plus pointu.

Solution pour les indécis : les associations

C'est avantageux si tu hésites entre plusieurs options. Tu peux tester le matériel en question sans avancer des sommes faramineuses. Tu lèves la barrière financière pour tester une activité que tu n'aurais sûrement pas essayé par tes propres moyens. Par contre, tu ne peux pas utiliser le matériel comme tu veux. Tu dois l'utiliser dans le cadre de l'association et uniquement pendant les horaires d'ouverture. Rares sont les associations qui permettent de louer leur matériel.

Tu peux également te tourner vers ton comité d'entreprise qui propose généralement des ristournes sur certains loisirs et sorties culturelles. N'hésite pas à exploiter les avantages dont tu disposes.

Les meilleurs loisirs créatifs low-cost

Imaginons que tu n'aies aucune idée de ce que tu souhaites faire (ce qui reste assez rare), tu peux te laisser tenter par ces quelques activités qui ne nécessite quasiment aucun investissement. Tu n'as donc plus d'excuses !

  1. Le dessin : nécessite du papier, un crayon et une gomme. Tu peux trouver des tutoriels gratuits sur YouTube. Et qui a dit que le dessin était réservé à une élite ?
  2. Le faux-calligraphie : pas besoin de feutre à calligraphie pour t'initier à cet art. Tu peux utiliser un simple stylo ou feutre pour créer les effets dansants de la calligraphie. Tu peux retrouver aussi de très belles calligraphies réalisées au crayon de papier. Il faut juste apprendre la technique.
  3. Le scrapbooking / collage : c'est le seul loisir créatif qui nécessite d'investir un peu.Tu peux trouver du matériel créatif à très petit prix à Action ou Gifi en te tournant vers des sites marchands comme Ali Express ou Wish. Pour le collage, tu peux utiliser des revues publicitaires que tu aurais stockées par exemple.
  4. La photographie (au smartphone) : chaque smartphone dispose d'une caméra et il serait bête de ne pas s'en servir. Je ne parle pas de faire des selfies mais de faire de la photographie. Certains modèles proposent même la prise de vue en RAW, ce qui reste assez incroyable.  
  5. La cuisine : mettre de la créativité dans son assiette est un défi de tous les jours. Et la cuisine permet aussi de régaler les bouches autour de soi. Tu peux élaborer tes propres recettes anti-gaspi ou élaborer des recettes pour faire manger des légumes à tes enfants. Tu peux même réaliser de superbes économies. Personnellement je fais beaucoup la cuisine. Etant végétarienne, je réalise mon lait d'amande, mon tofu, mes steak végétaux, mon hummus...etc. Puis, c'est quand même rassurant de savoir ce qu'il y a dans mon assiette !
  6. Le DIY (Do It Yourself) : prendre des objets pour détourner leur utilisation est un art. Tu peux réaliser des économies non négligeable en réaliseant des objets toi-même. Et là tu n'as pas besoin d'investissement, juste de ta créativité pour transformer ces objets banals en objets extra !

En résumé

Toute activité créative peut devenir coûteuse, mais j'espère que ces conseils t'auront aidé à effectuer des choix judicieux pour démarrer cette nouvelles aventures. Mais l'investissement doit surtout être personnel. Peu importe le matériel dont tu disposes, c'est l'énergie déployée qui fait la différence.

Maral Sabbagh

A propos de Maral Sabbagh

J'aime la création sous toutes ses formes et partager cela avec les autres. Tu peux me retrouver sur tes réseaux sociaux favoris.