Ma méthode en 3 étapes pour progresser efficacement

Ma méthode en 3 étapes pour progresser efficacement

. lecture : 2 minutes

Prenons deux personnes sur la ligne de départ : qu’est-ce qui va différencier la personne qui va arriver en premier ? Quand on se lance dans une discipline nouvelle, on est de grands débutants. Mais pour pouvoir progresser, il est important d’avoir une méthode adaptée.Comment adapter la méthode pour optimiser le ratio effort / résultat ?

Etape 1 : savoir ce qu’on veut apprendre

Ca semble évident mais ce n’est pas si évident. Quand on se lance dans quelque chose de nouveau, on a tendance à vouloir tout apprendre. On pense à tord que c’est mieux d’apprendre toutes les techniques, utilisées tous les outils. Mais il n’en est rien !

Etape 2 : choisir son support de formation

Le support de formation va dépendre du sujet que tu souhaites étudier. Il faut pouvoir utiliser le support de formation qui sera adapté aux outils utilisés, à tes besoins et objectifs.

Voici quelques supports de formation que tu peux utiliser (du plus abordable, au plus onéreux).

  1. Recherches internet (gratuit). Sur internet, on peut tout apprendre par soi-même. Il faut juste savoir où chercher.
  2. Plateformes de formations gratuites du genre Open Classrooms, YouTube.
  3. Plateformes de formations payantes du genre Skillshare, LinkedIn Learning. Moyennant un abonnement mensuel, tu peux accéder à des milliers de formations réalisés par des professionnels certifiés.
  4. Le mentorat, coaching : c’est la solution VIP qui va te permettre de bénéficier de solutions personnalisées en fonction de tes besoins. Mais attention aux vendeurs de rêves qui te promettent des montagnes. C’est également une solution plus onéreuse mais si tu t’investis, le résultat sera là !

Etape 3 : définir un plan d’action efficace

Il se base sur trois piliers :

  1. Le moment : il faut que tu choisisses le moment idéal et c’est le moment où tu seras le plus productif et réceptif aux informations.
  2. La durée : il faut que tu définisses des sessions de travail fixes pour entraîner ton cerveau à l’effort intellectuel. Et la durée de la session dépend de la fréquence à laquelle tu vas apprendre. Si tu apprends une langue, tu dois le faire quotidiennement et tu peux limiter la durée de la séance pour la rendre plus digeste. Exemple : 30 minutes par jour. Par contre si tu souhaites peindre, tu ne peux pas forcément le faire tous les jours mais tu peux le faire 2 fois par semaine pendant des sessions de 2h. Mais la clé ici reste la régularité.
  3. Le repos : contrairement à ce qu’on pense, le repos est très important. Savoir déconnecter son cerveau permet de mieux assimiler les informations. Il faut donc définir les temps où tu ne vas pas faire cette chose en question. Et durant ce temps, ton cerveau travail quand même (de manière passive certes) pour digérer ce que tu viens d’absorber.

Tu peux utiliser l’acronyme MDR pour mieux le retenir : moment - durée - repos.

Conclusion

Une bonne connaissance de soi et une bonne organisation est nécessaire pour pouvoir adapter sa méthode d’apprentissage. Il n’y a que comme ça que tu vas pouvoir optimiser tes résultats. Bien sûr, tu peux faire appel à des formations payantes ou à des mentorats, mais elles ne serviront à rien si tu n’es pas investi et organisée.