Perfectionnisme : ce poison mortel

Perfectionnisme : ce poison mortel

. lecture : 3 minutes

Quand vouloir bien faire te gâche la vie. Le perfectionnisme est un véritable poison pour ta créativité. Je te raconte comment j'ai réussi sortir de ce calvaire.

Le mythe de la perfection

Je ne vais pas t'apprendre cela : la perfection n'existe pas. Donc pourquoi essayer de l'atteindre ? Cette vision n'est que subjectivité. Exemple : on a tous des conceptions très différentes de ce qu'est "un corps parfait".

Le perfectionnisme comme pathologie

Cette volonté de bien faire n'est pas un mal mais c'est son excès qui est dangereux. Elle est addictive car une fois qu'on a réussi à faire quelque chose dont on est "satisfait", on veut mettre la barre plus haut. Pas de problème jusque là. Ce n'est pas le fait de mettre un objectif plus haut qui est le problème, c'est le fait de s'infliger soi-même une souffrance psychologique, émotionnelle pour l'atteindre. Il y a une limite très mince entre vouloir faire les choses correctement et se rendre malade pour le moindre détail.  Et si tu n'atteinds pas ton objectif, tu vas t'infliger une souffrance supplémentaire. Tu deviens alors ton propre bourreau.  

Quelles causes et quelles conséquences ?

Ce perfectionnisme exacerbé impacte la vie du perfectionniste mais aussi de son entourage. La personne va être très exigeante envers soi-même, elle ne va pas se laisser le droit à l'erreur. Elle aura également tendance à être très exigeante envers son entourage. Cet idéal de perfection est un poison pour les relations sociales.

Pour ma part, je ne voyais pas en quoi le fait de faire les choses bien étaient dérangeant. Je pensais que ma vision était la meilleure. Mais penser de la sorte est très dangereux car on entre dans une logique de hiérarchisation. Sans le vouloir, je donnais l'impression de mépriser les gens alors que ce n'était pas du tout le cas. Les personnes disaient de moi que j'étais hautaine alors que je manquais à l'époque cruellement de confiance en moi. Je ne me reconnaissais pas dans leurs paroles. Je l'ai très mal vécu.

Mais ce perfectionnisme à d'autres conséquences comme :

  • Difficultés à déléguer,
  • Difficultés à gérer le temps pour un projet,
  • Risques de ne pas concrétiser ses projets,
  • Difficultés à communiquer,
  • Stress, anxiété, dépression, mal-être...etc

Cette volonté de bien faire est liée à beaucoup de choses comme :

  • L'éducation : des parents notamment (notes scolaires par exemple),
  • Le manque de confiance en soi,
  • La volonté de faire ses preuves,
  • Traumatisme...etc.

Peu importe comment et depuis quand ce perfectionnisme malsain a pris le contrôle de ta vie, il n'est jamais trop tard pour s'en sortir.

Comment se désintoxiquer ?

Le processus de guérison n'est pas facile car il faut pouvoir admettre certaines vérités pas très jolies.

  1. Reconnaître qu'on a un problème. Tu ne peux pas guérir tant que tu restes dans le déni. Il faut admettre ce perfectionnisme comme un problème. J'ai pendant trop longtemps dit que mon perfectionnisme n'était pas un défaut mais un atout.
  2. Arrêter de se blamer. Tu as reconnu que ton perfectionnisme était un problème. Tu as effectué un premier pas. Mais ne te torture pas pour ça. Ce n'est pas si grave crois-moi et l'admettre c'est déjà guérir.
  3. Se laisser le droit à l'erreur. Je crois que c'est la partie la plus difficile. Il faut pouvoir être plus bienveillant avec soi-même. Cela passe par changer sa vision de l'erreur et de l'échec. Il faut sortir de ce schéma de pensée binaire. Il faut voir l'échec comme un tremplin pour le progrès est bien plus constructif que de le voir comme une fatalité.
  4. Tempérer ses attentes. Lorsque tu travailles sur ton projet créatif, il faut freiner ses attentes en matière de résultat final. Cette énergie qui te pousse à faire des nuits blanches sur certains détails que toi seul vois.
  5. Se détacher du regard des autres.

En résumé

On le sait l'excès n'est jamais bon. Vouloir bien faire les choses est positif mais poussé à l'extrême cette volonté devient un véritable poison. Cela affecte la personne, et ce, dans tous les domaines de sa vie.