Résolution créative des problèmes en 5 étapes

Résolution créative des problèmes en 5 étapes

. lecture : 4 minutes

Tu t'es déjà rendue compte que t'étais souvent confrontée à un problème, sans trop savoir comment y remédier ? Tu te sens peut être perdue car il  y a divers facteurs entrent en jeu.   Dans cet épisode, je t'explique comment déstructurer ces questions et les résoudre de manière créative, et ce, en 5 étapes.

Dans quels cas puis-je utiliser cette méthode ?

Avant tout, je tenais à préciser qu'en parlant de problème je retire la connotation négative. Tu peux remplacer le mot par enjeu, défi ou question. Pour utiliser cette méthode de résolution il faut que ta question soit :

  • Complexe : avec différents paramètres à prendre en compte.
  • Récurrent : la situation doit survenir dans différents contextes de manière régulière.
  • Mesurable : de manière qualitative ou quantitative, tu dois pouvoir décrire la perte due à ce problème.

Et les bénéfices découlant de la résolution des questions peuvent être d'ordre :

  • Financier : que ce soit en ne perdant pas d'argent, d'en économiser voir d'en gagner,
  • Temporel : éviter les pertes de temps, d'en gagner pour l'utiliser pour autre chose,
  • Santé : améliorer ta santé physique et mentale.
  • Relationnel : que ce soit dans ta vie pro, perso, familiale..Etc.

Bien sûr, cette méthode peut être transposée  dans la sphère :

  • Privée : pour améliorer la vie de tous les jours (santé, finances, organisation...etc.),
  • Professionnelle : résoudre un problème dans le cadre de ton travail que tu sois salariée, entrepreneuse, étudiante.

Tu vas faire appel à ta logique pour déconstruire le problème et utiliser ta créativité pour trouver des solutions. L'avantage c'est que tu vas pouvoir passer d'un mode passif (où tu subis ces problèmes) à mode actif (où tu vas reprendre le contrôle).

Étape 1 : identifier le besoin

Le besoin est la première chose que tu dois définir. C'est le point de départ. Tu ne connais peut être pas la source du problème mais tu sais forcément ce que tu voudrais améliorer. Ton besoin doit être précis et le bénéfice clarifié.

Par exemple, tu veux peut être réduire les déchets dans ton ménage ou réduire ta consommation de viande sans risquer de faire des carences. Dans ce cas là, le bénéfice peut être de réduire la consommation de produits jetable (et donc de faire des économies), avoir un impact positif sur l'environnement...etc.

Étape 2 : poser un diagnostic

C'est l'étape qui va permettre de connaître la ou les sources du problème.

Il faut que tu :

  • Identifies les situations où se posent le problème. Il faut prendre le temps de poser pour pouvoir avoir être objectif. On a parfois la tête dans le guidon ce qui nous empêche d'avoir les idées claires.
  • Prennes du recul pour déconstruire le problème. Il faut le déconstruire de manière rationnelle. Tu peux effectuer un traitement logique en te posant une série de questions fermées. Plus tu vas avancer dans ton raisonnement, mieux tu vas comprendre ton problème. Lorsque tu l'auras bien cerner, tu vas pouvoir chercher une solution adaptée.

Étape 3 : rechercher des solutions potentielles

A chaque problème  sa solution (sauf à la mort) ! Le meilleur moyen de trouver une solution à ta question est de faire des recherches. Tu ne vas pas réinventer la roue mais adapter une solution existante pour répondre à tous tes besoins. La collecte d'informations fait partie du processus créatif que tu peux retrouver dans les épisodes #6 et #17 du podcast.

Étape 4 : adapter les solutions à ta problématique

C'est la phase d'expérimentation. La phase du crash-test que j'ai défini dans le processus créatif (cf. épisodes #6 et #17). Confronter la solution à la réalité est très important. Elle va te permettre de savoir ce qui va pas pour changer des détails dans ta formule. Tu peux adapter une solution existante, combiner deux solutions en une seule...cela dépend de ta problématique.

Pour ma part, j'ai dû adapter ma recette de steak végétal pour qu'elle puisse satisfaire tous mes critères : goût, texture et visuels. Cela nécessite de se planter, beaucoup. Et chaque erreur est une leçon, et donc un pas qui nous rapproche de la solution idéale.

L'échec ne doit donc pas être un frein bien au contraire !

Étape 5 : récolter les retours

Une fois la solution implémenter, il faut récolter les retours (ou feedback pour les anglophones) pour avoir des pistes d'amélioration.

Si le but était de réduire les déchets au sein de ton ménage, demande à tes proches comment ils vivent cela. S'ils arrivent à intégrer ces nouveaux concepts, pourquoi..etc. Le but est de savoir ce qui reste à améliorer. Tu peux pas taper dans le mille dès le premier coup. Cela reste rarissime.

Il faut donc récolter les avis en demandant autour de toi. C'est à toi de chercher cette information pour identifier les failles potentielles.

Ajuster la solution jusqu'à l'obtention de la formule qui marche

Pour affiner ta solution tu peux revenir aux étapes 3 ou 4 (selon ta situation) jusqu'à ce que tu trouves la solution optimale. Tu y vas par tâtonnements en changeant des détails mineurs

L'adage "experiment, fail and repeat" se prête bien. Donc répète ce cycle jusqu'à ce que t'obtiennes la formule gagnante !

Pour ma part, il m'a fallu de nombreux essais (au moins 5) pour obtenir le steak végétal qui satisfassent mes papilles gustatives.

Conclusion

Au final résoudre ces problèmes prend du temps car les causes peuvent être multiples. Et il est très rare de viser dans le mille dès le début. Je suis assez d'accord avec la phrase "jamais deux sans trois". Il faut se planter pour ajuster sa solution.  Dans le cadre de cette démarche, tu stimules ta créativité sous un angle différent. C'est un également un incroyable booster de confiance en soi.

Crédit photo : Hannah Olinger via Unsplash